Hôpital Vétérinaire de L'Île-Perrot Inc.

Blogue

Intoxication au cannabis chez les animaux de compagnie

6 novembre 2018

iintoxication_chien_cannabis

L’ingestion de cannabis sous toutes ses formes peut rendre votre animal de compagnie gravement intoxiqué. Les chiens ont une attirance particulière à manger les mégots de joints trouvés au sol ou le beurre de cannabis utilisé pour cuisiner les aliments à base de cannabis. Bien sûr, s’il inhale la fumée secondaire de marijuana en quantité suffisante, l’animal pourrait présenter des signes d’intoxication mais la raison la plus fréquente d’intoxication au cannabis est l’ingestion orale d’un produit du cannabis.

De par leur nature, les chiens mangent souvent tout ce qu’ils trouvent dans la maison ou dehors. Cela les rend donc plus à risque que les chats qui sont nettement plus sélectifs dans leur consommation d’aliments. Mais tous les animaux de compagnie, s’ils ingèrent une quantité suffisante de THC (tétrahydrocannabinol, le principal ingrédient psychoactif) en proportion de leur poids, pourraient montrer des signes d’intoxication. Nous avons même soigné des perroquets suite à une intoxication au cannabis.

Signes cliniques d’une intoxication au cannabis chez le chien

Léthargie, somnolence, regard hagard, faiblesse allant jusqu’à l’incapacité de se lever, ataxie (démarche chancelante), fréquence cardiaque lente ou rapide, le chien urine sous lui et ce, même en position assise, hyperesthésie (réaction exagérée aux stimuli), vomissements. L’intensité des signes varie en fonction de la quantité ingérée et du poids de l’animal. Une perte de conscience et des convulsions est possible. Il n’y a pas de décès rapporté dans la littérature à date, mais ceci demeure possible, particulièrement chez un oiseau qui mangerait une forte dose.
Il est important avec la légalisation du cannabis que les propriétaires d’animaux soient informés des signes liés à l’intoxication à cette drogue et du danger réel qu’elle représente pour un animal. Si vous pensez que votre animal a pu ingérer du cannabis, consultez immédiatement un vétérinaire en lui faisant part de votre inquiétude. N’hésitez pas à mentionner au vétérinaire s’il y a du cannabis en circulation dans votre maison afin d’éclaircir le diagnostic rapidement et de mettre en place des soins de support.

Si votre chien venait d’avaler dans les 2 heures précédentes un produit du cannabis, le vétérinaire pourrait le faire vomir rapidement et réduire ainsi l’absorption du THC. S’il est déjà intoxiqué, des fluides intraveineux seront administrés pour supporter le patient, du charbon activé sera administré pour diminuer l’absorption des toxines et un suivi des signes vitaux sera fait en clinique durant quelques heures (une hospitalisation peut être requise lorsque le patient est intoxiqué).

Ne pas mentionner au vétérinaire qu’il y a eu exposition au cannabis pourrait entrainer des investigations inutiles. Si l’anamnèse nous guide vers une intoxication au cannabis, des soins de support seront immédiatement débutés sans passer par d’autres tests diagnostiques. La plupart des patients vont bien récupérer après quelques heures de soins de support.

Malheureusement, certains chiens s’intoxiquent dans des parcs ou endroits publiques et alors le diagnostic ne peut être que présomptif. Les consommateurs de cannabis devraient donc faire preuve de conscience sociale et éviter de jeter leurs mégots et autres déchets du cannabis au sol dans les endroits publics. Même la consommation à domicile entraine très souvent des intoxications chez les animaux qui ingèrent des produits du cannabis laissés sans surveillance.

La majorité des intoxications au cannabis que nous traitons à notre Hôpital sont liées à l’ingestion de joints ou de mégots trainant dans la maison lors de party de jeunes. Lorsque le chien se retrouve intoxiqué chez le vétérinaire, c’est souvent le moment de vérité qui éclate en présence des parents qui, en plus d’apprendre qu’il y a eu consommation de drogue par leur adolescent dans leur maison en leur absence, doivent payer la facture du vétérinaire. Ce scénario typique permet d’ouvrir la discussion avec les jeunes sur la prudence avec les drogues, mais l’idéal est que les consommateurs soient conscients des dommages possibles sur les animaux et prennent les actions de prévention requises.

En mars 2018, l’Association des médecins vétérinaires du Québec a publié un article mentionnant que le cannabis était la troisième cause d’intoxication canine au Québec en 2017 (31% chocolat, 25.7% médicaments humains et 17.6% cannabis). On estime à plus de 1000 le nombre de chiens intoxiqués au cannabis au Québec en 2017. Avec la légalisation du cannabis, ce chiffre pourrait quadrupler, si l’on se fie à l’expérience du Colorado où les intoxications chez le chien ont quadruplé en 5 ans après la légalisation de cette drogue.

© 2018, Hôpital Vétérinaire de L'Île-Perrot Inc.
Tous droits réservés  |  Conditions d’utilisation  |  Votre agence web